“Au coeur des sols” le premier anniversaire du label

Le label privé “Au coeur des sols” fête son premier anniversaire. Issu du monde agricole, ce label a pour but de promouvoir et développer l’Agriculture de Conservation des Sols. Créé par l’APAD (Association Pour la promotion d’une Agriculture Durable) en 2020, “Au coeur des sols“ veut prouver la capacité de l’agriculture à respecter l’environnement, avec le soutien du ministère de l’Agriculture.

Logo au coeur des sols
Logo "Au Coeur des Sols"

Pourquoi un label pour la conservation des sols ?

Après une volonté de développer l’ACS (Agriculture de Conservation des Sols), “ Ce label Au cœur des sols est alors devenu une évidence après plusieurs années de travail au sein de l’APAD,” explique Laurent Terrient, agriculteur de l’APAD Centre-Atlantique. “Avec l’idée de faire connaître et reconnaître plus largement l’agriculture de conservation des sols “. Ainsi, “Au coeur des sols” est un label d’agriculteurs, pensé et mis en place par les agriculteurs.

Ce label est le seul au monde dédié à l’agriculture de conservation des sols, c’est-à-dire, le non-travail du sol (semis direct sous couvert végétal, couverts végétaux permanents, diversité des espèces cultivées).

En effet, une étude préalable, initiée en 2019 par l’APAD avait récolté des informations importantes. 49 % des Français interrogés déclaraient n’avoir jamais entendu parler de l’agriculture de conservation des sols. De plus, ceux qui en avait entendu parler, déclaraient ne pas en maîtriser les principes. Enfin, 63 % d’entre eux seraient prêts à payer plus cher un produit labellisé ACS (agriculture de conservation des sols) une fois la pratique expliquée.

Pour 77 % des Français, agriculture et protection de l’environnement sont compatibles. Seulement, cela nécessite un changement dans les pratiques des agriculteurs. La protection de l’environnement se traduit bien sûr en premier lieu par la lutte contre le réchauffement climatique.

"Au Coeur des Sols"

Comment fonctionne “Au coeur des sols” ?

“Au coeur des sols“ évalue les exploitations avec un système de points. Thibaud François, Chargé de mission en ACS explique concernant le label : “Il a été construit sur 80 points et l’objectif est d’en avoir au moins 45 pour être labellisé“.

En effet, la première partie des critères repose sur la mise en œuvre des trois piliers de l’ACS, avec des critères éliminatoires : 

  1. le non-travail du sol ;
  2. la couverture permanente des sols ;
  3. la diversité des espèces cultivées (minimum de quatre espèces différentes sur l’exploitation).

Cette première partie compte pour plus de la moitié de la note finale (41 points)” ajoute Thibaud François.

De plus, d’autres critères de sélections s’ajoutent comme :

  • l’approche collective (formation, travail de groupe, essais, ferme ouverte) ;

  • les pratiques favorisant la biodiversité (éléments paysagers, tailles de parcelles, ruches et nichoirs) ;

  • le suivi d’indicateurs (matière organique, vie du sol, bilan humique) ;

  • l’utilisation des produits phytosanitaires (suivi de formation, utilisation de produits et méthodes alternatives, part des intrants dans le produit d’exploitation).

De même, François Mandin, président de l’APAD et également agriculteur en Vendée, souligne : “Il ne s’agit pas d’un cahier des charges, mais bien d’un référentiel pour les agriculteurs. L’objectif est de proposer une démarche d’accompagnement et d’amélioration des pratiques, qui s’appuient sur l’ACS“.

Quels sont les avantages de ce label, quelles sont ses limites ?

Quels sont les avantages pour les agriculteurs ?

Il permet aux agriculteurs de faire reconnaître les services environnementaux rendus sur leurs fermes aux acteurs du monde économique, aux acteurs du territoire. D’après François Mandin : “ Ce sont des hommes et des femmes qui doivent être reconnus dans leur engagement “.

Est-ce que “Au coeur des sols“ est un label bio ?

On ne peut pas encore considérer qu’il s’agisse d’un label bio. La technique de conservation des sols n’est pas bio même si c’est souvent l’objectif final pour les agriculteurs qui l’utilisent. Pour le moment, les cultures nécessitent l’utilisation du glyphosate pour éviter le travail des sols.

Sources:

  • “Bilan pour le premier anniversaire du label « Au cœur des sols »”, 10/03/2020 : Terre-net

  • “ « Au cœur des sols », un label pour valoriser les fermes en ACS “, 31/01/2020 : Terre-net

  • “Au Coeur des Sols”, le label

Partagez cet article :