Les micro-organismes dans le sol, des alliés à protéger

Les micro-organismes sont essentiels dans les fonctions clés du sol. Ils interviennent dans la minéralisation de la matière organique et contribuent à une meilleure structure de la terre. Ils participent à la dégradation de polluants organiques et à un bon état sanitaire des sols.

Micro-organismes, vers de terre, terre, sol

Qu’est-ce qu’un micro-organisme?

Les micro-organismes sont des bactéries et champignons qui se trouvent dans le sol et contribuent à son système immunitaire. Ce système lutte contre les parasites et les micro-organismes pathogènes

Ainsi ces bactéries traduisent les conditions écologiques de différents milieux (température, pH, teneurs en nutriments, niveaux d’exposition aux spectres lumineux), conditions auxquelles vont répondre les communautés microbiennes. Cet ensemble de micro-organismes mettent en œuvre des processus nécessaires au bon fonctionnement de l’écosystème terrestre.

Le rôle essentiel des micro-organismes dans le sol

  • Fertilité des sols

La biodiversité des sols joue un rôle indirect sur la qualité et l’abondance des cultures. Certains microbiomes aident au renouvellement de la structure du sol, décomposent les matières organiques et facilitent l’assimilation de nutriments disponibles pour les plantes. Ce travail permet aussi au sol de capter et libérer du carbone, ce qui régule le flux de gaz à effet de serre et par la suite influe directement sur la productivité des cultures.

  • Protection des cultures

Une importante biodiversité des sols permet d’augmenter la probabilité de cohabitation d’espèces qui combattent naturellement les maladies pouvant s’attaquer aux cultures. Ainsi, plus l’écosystème est diversifié, meilleur sera l’équilibre entre les différentes espèces. Le sol sera à même de lutter seul contre le développement d’espèces nuisibles. De même, tirer parti de cette lutte naturelle permet donc de réduire la nécessité des intrants et de limiter l’utilisation de pesticides.

 

  • Régularisation du cycle de l’eau et lutte contre l’érosion des sols

Des organismes comme les vers de terre, les termites, mais aussi les champignons mycorhiziens, interviennent dans la structuration du sol. Une terre stabilisée permet une meilleure captation et distribution de l’eau, et une diminution de l’érosion.

  • Décontamination des eaux et des sols

Certains micro-organismes dans le sol ont la capacité de purifier les eaux et les sols contaminés. Ils immobilisent et dégradent certains éléments polluants et les convertissent ensuite en molécules non-toxiques.

Vigne en bonne santé grâce aux micro-organismes

Une science exacte?

La connexion entre un sol en bonne santé et des groupes de micro-organismes est-elle scientifiquement établie ? Les détails ne sont pas tous encore clairement démontrés : “ Ce que la science essaie de comprendre aujourd’hui c’est si une communauté de microbiens spécifiques, qualifiés et quantifiés associée à un sol en bonne santé.” explique Deirdre Griffin, docteur de l’université de Californie qui étudie “la connexion entre la microbiologie et la santé du sol” 

La biodiversité des sols se modifie dès que son environnement change. Ainsi, dans un sol agricole, chaque changement dans la gestion agronomique des parcelles aura un impact sur la biomasse microbienne. Ainsi la difficulté aujourd’hui reste de savoir comment s’occuper de son sol afin d’encourager la présence de ces micro-organismes qui l’aide à se maintenir en bonne santé.

Partagez cet article :